lundi 19 avril 2010

Définition d’un trouble du comportement (TC) / Définition d’un trouble grave du comportement (TGC)

Définition d’un trouble du comportement (TC) :
Action ou ensemble d'actions qui est jugé problématique parce qu'il s'écarte des normes sociales, culturelles ou développementales et qui est préjudiciable à la personne ou à son environnement social ou physique.

Définition d’un trouble grave du comportement (TGC) : Un trouble du comportement (TC) est jugé grave s’il met en danger, réellement ou potentiellement, l’intégrité physique ou psychologique de la personne, d’autrui ou de l’environnement ou qu’il compromet sa liberté, son intégration ou ses liens sociaux.

LA MESURE DE LA GRAVITÉ DES TROUBLES GRAVES DU COMPORTEMENT
Voici une série de 14 énoncés indiquant des conséquences ou des impacts permettant de mesurer les troubles graves du comportement.

2.1 Nuit à la santé ou à l’intégrité physique de la personne elle-même
LES TROUBLES GRAVES DU COMPORTEMENT (TGC) DE LA PERSONNE : génèrent ou risquent de générer chez la personne des problèmes de santé tels que fracture, blessure ouverte, etc., nécessitant des soins médicaux, à court terme, de la part d’un professionnel de la santé.

2.2 Suscite l’utilisation de moyens de contrôle physique de la personne
LES TROUBLES GRAVES DU COMPORTEMENT (TGC) DE LA PERSONNE : nécessitent ou risquent de nécessiter le recours à des mesures contraignantes telles que l’isolement (dans un endroit d’où elle ne peut sortir) ou la contention physique (avec des moyens mécaniques ou humains, de façon à réduire la liberté ou les mouvements de la personne).

2.3 Compromet le niveau d’intégration résidentielle de la personne
LES TROUBLES GRAVES DU COMPORTEMENT (TGC) DE LA PERSONNE : compromettent ou risquent de compromettre le maintien de la personne dans sa ressource résidentielle actuelle et risquent d’entraîner que la personne soit dirigée vers une ressource résidentielle plus contraignante sur le plan de sa liberté ou de son autonomie (ex. : devoir quitter sa ressource familiale et être dirigée vers une résidence à assistance continue, devoir quitter sa chambre et pension pour intégrer une ressource supervisée de façon continue par des éducateurs, devoir quitter une ressource dans la communauté et être dirigée dans une résidence pour personnes présentant des troubles du comportement, devoir quitter la communauté et être dirigée dans un centre hospitalier, etc.).

2.4 Compromet le niveau d’intégration communautaire de la personne dans les sphères autres que résidentielle
LES TROUBLES GRAVES DU COMPORTEMENT (TGC) DE LA PERSONNE : compromettent ou risquent de compromettre le maintien de la personne dans une ressource de jour (scolaire ou socioprofessionnelle) et risquent d’entraîner que la personne soit dirigée vers une ressource plus ségrégée (ex. : devoir quitter une classe régulière et être dirigée vers une école spécialisée, devoir quitter un plateau de stage dans la communauté et intégrer une ressource ségrégée d’un centre de réadaptation, perdre l’accès à une ressource dans la communauté telle que ressource de loisirs ou de transport, etc.).

2.5 Compromet les liens sociaux de la personne pertinents à son réseau de soutien
LES TROUBLES GRAVES DU COMPORTEMENT (TGC) DE LA PERSONNE : compromettent ou risquent de compromettre le maintien de ses liens sociaux significatifs avec des membres de sa famille ou des amis qui lui fournissent des soutiens importants au maintien de sa qualité de vie et de son bien-être psychologique (ex. : père, mère, frère ou soeur ayant des contacts réguliers et significatifs, personne amie non handicapée et très présente dans la vie de la personne, etc.).

2.6 Nuit à l’adaptation de la personne ou à ses apprentissages
LES TROUBLES GRAVES DU COMPORTEMENT (TGC) DE LA PERSONNE : bloquent ou risquent de bloquer la plupart des opportunités d’apprentissage de la personne ou l’accès à de nouvelles activités d’apprentissage ou d’adaptation. (ex. : ses comportements de retrait ou de fuite des contacts sociaux diminuent considérablement les possibilités de vivre de nouvelles expériences ou de faire de nouveaux apprentissages, ses comportements ritualisés sont tellement envahissants qu’ils empêchent de bénéficier pleinement de nouvelles activités, etc.).


2.7 Amène des conséquences sur le plan légal et juridique pour la personne
LES TROUBLES GRAVES DU COMPORTEMENT (TGC) DE LA PERSONNE : amènent ou risquent d’amener des conséquences sur le plan légal et juridique pour la personne telles que des accusations formelles de gestes délictueux (comportements qui enfreint la loi) suffisamment importants et documentés pour être soumis à un processus juridique ou à la cour criminelle (ex. : être sanctionné par des poursuites au criminel et faire l’objet d’un procès, faire l’objet de bris de conditions et être ramené devant la cour, etc.).
2.8 Amène une hospitalisation dans une unité fermée de psychiatrie
LES TROUBLES GRAVES DU COMPORTEMENT (TGC) DE LA PERSONNE : amènent ou risquent d'amener plus d'une consultation au service de l'Urgence d’un centre hospitalier de soins généraux et spécialisés ou une hospitalisation en centre hospitalier de soins psychiatriques.
2.9 Nécessite une surveillance accrue de la personne elle-même
LES TROUBLES GRAVES DU COMPORTEMENT (TGC) DE LA PERSONNE : amènent ou risquent d’amener une augmentation de la surveillance étroite et continue de la personne durant une partie significative (4 heures ou plus) de ses heures d’éveil (présence à proximité d’une personne responsable pouvant intervenir physiquement en tout temps) afin d’éviter des conséquences et des impacts négatifs pour la personne ou pour autrui à cause d’une très haute probabilité de comportements à risque si la personne est laissée sans surveillance étroite.
2.10 Nuit à la santé ou à l’intégrité physique d’autrui
LES TROUBLES GRAVES DU COMPORTEMENT (TGC) DE LA PERSONNE : génèrent ou risquent de générer chez autrui des problèmes de santé tels que fracture, blessure ouverte, etc., nécessitant des soins médicaux, à court terme, de la part d’un médecin.
2.11 Perturbe les activités d’autrui
LES TROUBLES GRAVES DU COMPORTEMENT (TGC) DE LA PERSONNE : perturbent ou risquent de perturber, de façon majeure, les interactions d’autrui ou leurs activités (ex. : les personnes de son environnement immédiat ne peuvent plus travailler du tout ou poursuivre leurs activités à cause des comportements de la personne, les individus à proximité doivent s’éloigner de la personne pour pouvoir interagir à leur guise, la proximité de la personne est difficile à supporter).
2.12 Génère chez autrui du stress et de la détresse
LES TROUBLES GRAVES DU COMPORTEMENT (TGC) DE LA PERSONNE : génèrent ou risquent de générer dans son entourage des symptômes de stress physique et psychologique tels que des réactions intenses d’anxiété et de détresse associées à divers symptômes (ex. : insomnie, migraine, vomissements, dépression ou épuisement).
2.13 Génère des conflits dans son réseau social (familial ou de services)
LES TROUBLES GRAVES DU COMPORTEMENT (TGC) DE LA PERSONNE : augmentent ou risquent d’augmenter la fréquence ou l’intensité des conflits et des tensions dans son réseau social, familial ou de services.
2.14 Porte atteinte à la propriété (de la personne ou à celle d’autrui)
LES TROUBLES GRAVES DU COMPORTEMENT (TGC) DE LA PERSONNE : génèrent ou risquent de générer des impacts négatifs majeurs à ses propriétés ou à celles d’autrui (amenant des pertes significatives sur la qualité de vie de la personne ou d’autrui telles que la perte d’un vêtement, d’un meuble, etc.).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire